Saveurs de Geek

épicurisme, bien-être & technologies…

Le Jeroboam ajoute la restauration à la dégustation (Paris 11)


   08 Juil

Le Jeroboam ajoute la restauration à la dégustation (Paris 11)

Une belle fin de journée en été nous a permis de dîner dehors...

Une belle fin de journée en été nous a permis de dîner dehors…

Le Jeroboam a démarré son activité en tant que caviste pour d’une part vendre du vin, mais aussi dispenser des cours d’initiation à l’œnologie. Puis une envie de diversification vers les mets solides afin de compléter les liquides a commencé par une première étape avec des planches de charcuterie et de fromage. Cette expérience s’étant bien passée, l’étape suivante a consisté à engager une chef au premier trimestre 2016, qui a concocté bon nombre de petits plats divers. Il est conseillé d’en choisir 2 à 3 par convive, que ce soit du sucré ou du salé.

Tous ces plats sont joliment présentés, soit sur des planches, soit dans des assiettes aux décors associés à leur contenu, et qui plus est, les goûts et les saveurs sont bien présents. Votre serviteur qui est un fervent consommateur de poivre n’a même pas pensé à en demander, tout ce qu’il fallait était déjà dans les assiettes.

La carte propose une belle variété de plats, qui se renouvelle tous les mois

La carte propose une belle variété de plats, qui se renouvelle tous les mois

La carte, qui est renouvelée tous les mois, propose une sélection d’environ 10 plats différents, qui se rajoutent aux planches, qui restent donc au menu. Pour les entrées, nous nous sommes partagé une brandade de morue, suivie de tomates mozzarella et d’une crème d’asperge à la ricotta:

Brandade de morue à la cuillère, sur sa planche (9€)

Brandade de morue à la cuillère, sur sa planche (9€)

Mozzarella, tomates anciennes, huile basilic (9€)

Mozzarella, tomates anciennes, huile basilic (9€)

Crème d'asperge, navets, ricotta, piquillos (8€)

Crème d’asperge, navets, ricotta, piquillos (8€)

Ensuite, en plat principal, si l’on peut dire, car les portions sont à peu près du même acabit que celles des entrées, mais cependant fort suffisantes, nous avons choisi une viande et un poisson, avec de la poitrine de porc au taboulé et de la bonite :

Poitrine de porc, taboulé libanais (9€)

Poitrine de porc, taboulé libanais (9€)

Bonite à la mode du sud (11€)

Bonite à la mode du sud (11€)

Enfin, pour conclure, nous avons craqué pour un fondant au chocolat et des cerises pochées :

Fondant au chocolat, manguo lassi espelette (7€)

Fondant au chocolat, manguo lassi espelette (7€)

Cerises pochées, ricotta amandes fraîches (7€)

Cerises pochées, ricotta amandes fraîches (7€)

Mais revenons au cœur de métier du Jeroboam, qui comme son nom l’indique, tourne autour du vin. Le vin est servi au verre, avec un choix parmi 25. Cela se fait depuis une machine qui contient 24 bouteilles conservées à température. Mais je vous ai dit 25, ah oui, parce qu’il est aussi possible de demander du champagne au verre.

Une machine distribue le vin au verre parmi un choix de 24 vins différents.

Une machine distribue le vin au verre parmi un choix de 24 vins différents.

Le restaurant confie au client une carte prépayée de 50€, qui peut alors choisir des doses de 3, 6 ou 12 cl, facturées entre 5 et 20€ selon la qualité et la quantité. Le débit de la carte est ensuite vérifié à la fin du repas et compté dans l’addition. Il est cependant aussi possible de demander un service à la table, ou encore de choisir les bouteilles de son choix dans le magasin, un droit de bouchon de 8€ par bouteille étant alors ajouté à l’addition. Pour ce qui nous concerne, nous avons demandé au restaurateur de choisir pour nous en fonction des plats que nous avons dégusté, et avons commencé par un Côte du Rhône rosé, puis deux rouges, avec un Côte du Rhône Sud et un Languedoc :

Côte du Rhône rosé 2015, Les Grandes Vignes, Les Vignerons d'Estezargues

Côte du Rhône rosé 2015, Les Grandes Vignes, Les Vignerons d’Estezargues

Côte du Rhône Sud rouge 2015, Esprit Libre, Le Clos des Grillons

Côte du Rhône Sud rouge 2015, Esprit Libre, Le Clos des Grillons

Llanguedoc rouge 2015, Mon P'tit Pithon, Côtes Catalanes

Llanguedoc rouge 2015, Mon P’tit Pithon, Côtes Catalanes

 

Le Jeroboam continue à procurer ses cours de dégustation, qui de déroulent le samedi, sur 4 niveaux différents, permettant même d’accéder au diplôme WSET. C’est d’ailleurs par un tel cours d’initiation que j’ai connu cet établissement en décembre 2015, dispensé par Vincent Fiorani, son fondateur.

  • Adresse : 10 rue Saint-Sébastien 75011 Paris
  • Téléphone : 09 84 05 94 75
  • Plus d’informations sur www.jeroboam-baravin.com

Flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez réagir, ou faire un trackback.

Réagissez